Actus et Communiqués de Presse

09/09/2014

Partager :
Partager sur LinkedIn

Baromètre Caisse d’Epargne – Indicateur de la Franchise 2014 : la franchise confirme son image d’entreprise "anti-crise"

Selon le baromètre Caisse d’Epargne – L’indicateur de la Franchise 2014, la franchise conforte à nouveau son image "d’îlot de prospérité" dans la crise actuelle. En effet, plus de 8 franchisés sur 10 affichent une satisfaction globale sur leur activité, une progression continue depuis deux ans. Cette année, le baromètre Caisse d’Epargne – Indicateur de la Franchise va plus loin et dresse, pour la première fois, un portrait-robot du franchisé 2014 avec quelques surprises qui battent en brèche les idées reçues sur les franchisés.

Un taux global de satisfaction en hausse constante depuis 2012

La satisfaction des franchisés est particulièrement notable en 2014 avec un taux de satisfaction toujours en hausse et proche de 82%, en progression de 2 points par rapport à 2013 (80 %) et 5 points par rapport à 2012 (77 %). L’autre surprise de ce baromètre concerne le moral des franchisés. Malgré la crise, le moral est plutôt "très bon" pour  88,6 % d’entre eux en 2014 contre 83 % en 2013, soit un bond de près de 6 points de satisfaction. Ce sentiment amène les franchisés à répondre, à 87 %, favorablement à la question "Si c’était à refaire, pensez-vous signer à nouveau avec votre réseau de franchise ?", soit près de 8 pts de plus que l’année précédente (78,7 % en 2013). 

La relation avec la tête de réseau en première position du baromètre

La relation avec le franchiseur est un des points les plus positifs du baromètre puisqu’il recueille, pour la deuxième année consécutive, le plus fort taux de satisfaction avec un taux moyen proche de 93 % contre 91% en 2013. On note néanmoins une baisse relative concernant le respect par le franchiseur de la zone de chalandise et de l’exclusivité territoriale du franchisé (94 % en 2013 contre 91 % en 2014).

En ligne avec l’évolution de la moyenne générale de satisfaction, le jugement des franchisés  sur leur réseau sonne comme un plébiscite avec une moyenne de plus de 85 % de réponses positives, soit une progression de 3 points par rapport à 2013. Cependant, le jugement sur la formation initiale proposée par les franchiseurs recule de 1,5 point par rapport à l’année dernière mais demeure à un taux satisfaction de plus de 90 %.

La communication pour conjurer la crise et développer la notoriété

Afin de conjurer la crise ou les difficultés, les franchiseurs ont accentué la communication de leur réseau (publicité/promotion de la marque). Ils sont seulement 57 % à se déclarer satisfait de la notoriété de leur enseigne. Pour combler ce déficit d’image, les franchisés jugent avec satisfaction le soutien mis en place en matière de publicité à 68 % (+ 9 % par rapport à 2013) mais également  l’animation interne à 70 %  (contre 64% en 2013 soit une évolution de + 6 points).

Un tableau plus nuancé  sur la performance, l’entraide ou le service apporté aux franchisés

Même s’il ressort un sentiment global de satisfaction de la part des franchisés, les résultats sont peu concluants concernant les bénéfices générés par leur activité. En effet, 2 franchisés sur 5 ont mis près d’un an avant de dégager du bénéfice en 2014. On note également que 27 % des interrogés ne l’ont pas encore atteint.

L’appréciation et l’entraide entre les franchisés stagnent avec un taux de satisfaction s’élevant seulement à 45 %, un des chiffres les plus bas de ce baromètre. Le taux de satisfaction relatif à ce point varie en fonction de l’ancienneté des franchisés avec une meilleure appréciation des franchisés les plus récemment entrés dans le réseau.      

Portrait-robot du franchisé 2014 : un homme seul, de plus de quarante ans et qui démarre une activité dans un secteur qu’il découvre

Le portait type du franchisé en 2014 réserve quelques surprises. Contrairement aux idées reçues : 

  • les franchisés ouvrent-ils en couple leur boutique ou leur franchise ? Bien au contraire, dans 7 cas sur 10, il s’agit d’un homme seul.
  • Activité nouvelle ou concept jeunes, les franchisés seraient-ils en majorité des entrepreneurs jeunes ?  Il s’agit à nouveau d’une idée reçue car ce sont à 67 % des hommes de 38  à 67 ans qui démarrent ce type activité.
  • Les franchisés sont-ils des diplômés ou d’anciens chefs d’entreprise ? L’origine des franchisés démontre qu’en très grande majorité, il s’agit d’une activité ouverte au plus  grand nombre puisque 65% des franchisés ont un niveau d’études ne dépassant pas BAC+2. Il vient de tous milieux professionnels : 2 sur 10 étaient auparavant cadre supérieur/dirigeant ; 2 sur 10 étaient issus de professions libérale/cadre ; 2 sur 10 étaient employés/ouvriers.
  • Les franchisés ouvrent-ils leur activité dans un secteur qu’ils connaissent ? En réalité, le "franchisé 2014" en profite pour changer de secteur d’activité : seuls 24,5 % des franchisés interrogés étaient déjà présents dans le même secteur d’activité.

La Caisse d’Epargne, banque de référence des professionnels et des franchisés

La Caisse d’Epargne est devenue aujourd’hui une banque de référence en matière de financement et d’accompagnement des professionnels, artisans, commerçants et franchisés avec 320 000 clients professionnels et une organisation dédiée comptant 1 300 conseillers de clientèle dédiés.

Au 30 juin 2014, la Caisse d’Epargne confirme son rôle de financeur des professionnels en France avec un montant d’encours de crédits atteignant 10 milliards d’euros.

Méthodologie et profil des franchisés étudiés en 2014

Sur la méthode de sondage utilisée, L’Indicateur de la Franchise est le seul organisme en France à interroger tous les membres des réseaux de franchise, en leur posant des questions sur leur profil, leur degré de satisfaction, leur sentiment de réussite et leur niveau de revenus. Cette étude a été réalisée par l’Indicateur de la Franchise, seul organisme indépendant des têtes de réseaux, à publier des enquêtes de satisfaction des adhérents déjà en place. Sur 1172 franchisés interrogés dans 24 réseaux de franchise, 1027 ont répondu à l’étude soit un taux de participation de 88 %. Le profil et l’étude des aspects financiers viennent compléter cette mesure du ressenti des franchisés. La moyenne générale de l’étude prend en compte les taux de satisfaction sur les vingt-neuf thèmes  mesurés qui concernent l’aide au démarrage, la tête de réseau, le support de l’enseigne et le fonctionnement au quotidien et le sentiment de réussite du franchisé. L’intégralité du Baromètre Caisse d’Epargne-Indicateur de la Franchise 2014 est disponible sur demande.