Actus et Communiqués de Presse

03/08/2012

Partager :
Partager sur LinkedIn

A chacun ses petites manies

La victoire olympique se jouerait-elle aussi sur les rites et les manies des athlètes ? C’est en tout cas ce que certains champions semblent croire.

Chemise miracle pour Lee Yong-dae, la star coréenne du badminton, fraises tagada de Laura Flessel ou caleçon fétiche de Vencelas Dabaya, vice-champion olympique franco-camerounais d'haltérophilie en 2008…

Les porte-bonheurs des athlètes peuvent être étranges voire contagieux. Les américains, d’ordinaire très décontractés, ont eux aussi leurs petites manies : Serena Williams n’entrera jamais sur un court sans avoir lacé ses chaussures selon un enchaînement bien particulier tandis que Michael Phelps n’arrivera jamais au bord de la piscine sans son casque sur les oreilles.

Mais là où ces rituels à première vue anodins peuvent devenir envahissants voire contraignants c’est lorsqu’ils se transforment en véritables tocs. Novak Djokovic en est le parfait exemple. Le tennisman serbe, n° 1 mondial, va jusqu'à faire rebondir sa balle 20 fois lors des points importants. Bien loin de lui faire gagner sa mise en jeu, cette mauvaise habitude lui vaut régulièrement des avertissements pour dépassement de temps.

Anecdotiques, rassurants, étonnants, drôles si ces petites manies permettent aux athlètes de remporter la victoire, pourquoi pas !

 

Crédit photo : POOL / KMSP / DPPI

Le chiffre

3 : C’est le nombre de médailles remportées par les athlètes français le jeudi 2 août avec de l’or pour Emilie Fer en kayak dame, du bronze pour Audrey Tcheuméo en judo (-78 kg) et de l'argent en vitesse par équipe pour les cyclistes sur piste.