Fil actualités Développement durable

11/12/2015

Partager :
Partager sur LinkedIn

COP 21 : le Groupe BPCE s’engage, aux côtés des banques coopératives européennes et canadiennes, sur un ensemble d’actions concrètes de financement pour la transition énergétique

L’Association Européenne des Banques Coopératives (EACB) ainsi que onze de ses membres européens et canadiens, dont le Groupe BPCE, ont publié une déclaration pour réaffirmer leurs engagements concrets dans la lutte contre le réchauffement climatique

Cette déclaration collective et coopérative, unique de la part du secteur bancaire dans le cadre de la COP 21, fait état des actions suivantes : 

  • Établissement d’un dialogue constructif entre les banques coopératives, les gouvernements et les parties prenantes. Les banques coopératives ont été les premières à mettre en place des partenariats avec les collectivités sur des financements verts. 
  • Encouragement des investissements, financements et assurances des biens se concentrant sur des solutions et technologies faibles en émissions de CO2. Ainsi, les réseaux Banque populaire et Caisse d’Epargne du Groupe BPCE proposent à leurs clients une gamme de crédits verts et de livrets verts. 
  • Développement de solutions innovantes intégrant les conséquences du changement climatique. Le Groupe BPCE est le pilote en France - désigné par la Commission européenne - du programme dit KfW-ELENA Ce programme vise à accélérer, avec les collectivités, les investissements dans l’efficacité énergétique en respectant les objectifs du paquet climat-énergie. 
  • Intensification de la coopération entre les banques coopératives et les entreprises afin de réduire la menace et les effets du changement climatique. Les Banques Populaires accompagnent la filière solaire aux côtés du syndicat des professionnels de l’énergie solaire ENERPLAN. Les Caisses d’Epargne soutiennent les pôles de compétitivité et notamment la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire, qui apporte son soutien au Pôle Mer Bretagne Atlantique. 

A cette occasion, Emmanuel-Georges Michelin, directeur adjoint des Affaires Publiques du Groupe BPCE, a déclaré "Alors que la question du financement s’intensifie dans les débats internationaux sur le climat, la COP21 en étant le point d’orgue, cette déclaration rappelle que des solutions locales existent. Ancrées dans les territoires, les banques coopératives ont acquis une expertise en financement et conseil dans le développement des investissements des particuliers, TPE et PME vers la transition énergétique. Leurs actions régionales peuvent être un des leviers financiers de cette transition, à condition qu’elles soient pleinement soutenues et intégrées dans les débats." 

Pour accéder au communiqué de l’EACB et à la déclaration (disponible en anglais seulement), veuillez cliquer ici.